Vivre sans lumière

Il a été répertorié 48 espèces différentes d'animaux des cavernes dans la région de Bâle.
Après un examen plus détaillé, il apparaît que la plupart ne sont que des hôtes des cavernes. Les plus connues sont les chauve-souris, qui se trouvent dans les grottes pour dormir et hiverner.
Les animaux se divisent en trois groupes selon leur mode de vie, les «vrais habitants des cavernes» (Troglobiontes), les «animaux appréciant les cavernes» (Troglophiles), «les animaux étrangers aux cavernes» (Trogloxenes).
Seules cinq des espèces découvertes sont des «vrais habitants des cavernes», les autres sont des «animaux appréciant les cavernes»

Vrais habitants des grottes (Troglobies)
Ces animaux vivent exclusivement dans les grottes et ne peuvent survivre à l'extérieur, car ils se sont complètement adaptés au milieu souterrain. Cela se voit par exemple à l'absence de pigmentation de la peau, aux yeux très rudimentaires ou absents, à l'allongement des organes tactiles et olfactifs et au métabolisme ralenti par rapport aux espèces vivant en surface. On les subdivise en espèces vivant dans l'eau (stygobies) et en espèces vivant sur terre (troglobies). A titre d'exemples on trouve des crevettes, des vers et des collemboles.
Les protées ne vivent qu'en Slovénie et en Croatie.

Niphargus La crevette des grottes Niphargus. La crevette des grottes se nourrit en prédateur des petits animalcules souterrains. Foto Rémy Wenger
Doppelschwanz
Assel

Diploure (Campodea staphylinus)Foto Joe Botting

Aselle, (Asellus cavaticus) Foto Miriam Widmer

Les chauve-souris de la région

Même si les chauve-souris volent, elles ont plus de traits en commun avec les humains qu'avec les oiseaux: ce sont des mammifères! Elles donnent naissance à des petits vivants, les mères les allaitent et le corps des chauve-souris est très velu.
Grottes, tunnels et failles dans les falaises sont des habitats pour beaucoup des 30 espèces de chauve-souris indigènes.
Les grottes de Suisse sont trop froides pour élever les petits. Mais elles sont des quartiers d'hiver frais et abrités du gel pour le murin de Daubenton, l'oreillard brun, le grand murin et d'autres espèces.

Toutes les espèces indigènes de chauves-souris se nourrissent d'insectes. Elles dorment pendant la période pauvre en nourriture de novembre à février.

Les chauves-souris vivent de leurs réserves de graisse pendant cette période. Elles paraissent être comme mortes si la forte humidité de l'endroit se condense sur leur pelage. Il ne faut jamais les déranger pendant leur hibernation. Le réveil représente alors une grande perte d'énergie, qui ne peut être compensée vu le manque de nourriture.

 

Animaux appréciant les grottes (Troglophiles)

Ces animaux ne vivent qu'une partie du temps dans les grottes ou dans des parties de grottes proches des entrées, car ils apprécient la protection offerte par les grottes et les fissures, ainsi que la température et l'humidité constantes. L'adaptation à l'obscurité complète n'étant que partielle, certaines espèces sortent de la grotte pour se nourrir et se reproduire, ils occupent les régions encore éclairées des entrées ou bien n'y viennent que pour hiverner. Les exemples en sont certaines espèces de chauves-souris, d'araignées, d'oiseaux, de moustiques, de coléoptères, de papillons.

Cocon MeteMenardi
Z_Eule

Les cocons des araignées des grottes Metidae pendent comme des lampions au plafond de la grotte Foto: J.V.W. Bäuchle

L'espèce d'araignée Meta menardi est largement répandue dans nos régionst Foto: Thomas Singeisen

Scoliopteryx , Scoliopterix libatrix (papillon de nuit) Foto: J.V.W. Bäuchle

 

weissrandFlmPipistrelle de Kühl (Pipistrellus kuhlii) Foto: www.fledermaurschutz.ch

 

mopsFlm   mausohrFlm
Barbastelle
(Barbastella
) Foto: Christophe Brossard
  Grand murin
(Myotis myotis)Foto: www.fledermaurschutz.ch

Animaux étrangers aux grottes (Trogloxènes)

Ces animaux sont pour la plupart des hôtes occasionnels des entrées de grottes. Ils ne peuvent séjourner longtemps dans les grottes. Certains n'y arrivent que par hasard, par exemple en chutant dans une fissure ou un puits, ils sont emportés par l'eau ou transportés par d'autres animaux. Ils ne survivent pas longtemps et meurent rapidement. Ils sont ainsi la nourriture des deux autres sortes d'animaux dans le cycle de la vie souterraine.

 

 

 
Salamander
  Kroete
 
Une salamandre terrestre tombée dans un puits de grotte (animal étranger aux grottes) Foto: J.V.W. Bäauml;uchle.
  Un crapaud commun dans la grotte de Reclère, dans le Jura (animal étranger aux grottes) Foto: Patricia Huguenin